SHARE

L’agression a eu lieu ce mardi 8 août à Koundjéya, une localité située dans la sous-préfecture de Sannoun, préfecture de Labé.

« C’est ce mardi que deux jeunes ont déplacé Lamas Saliou, pilote de taxi-moto pour Koundjéya dans la sous-préfecture de Sannoun. Après avoir parcouru une certaine distance et loin d’un village, l’un des deux passagers de circonstance a demandé à Mamadou Saliou, s’il savait pourquoi l’ont-il déplacé ? Il a repondu que non. Le second a aussitôt enchaîné que « nous voulons te tuer et emporter ta moto! ».

Ne sachant à quel saint se vouer, il s’en est remis à Dieu. Ainsi a commencé la scène. Les deux bandits tentent de mettre feu à la moto du motard mais ce dernier a résisté. Un des deux lascars a aussitôt sorti un couteau qu’il a logé dans l’abdomen du jeune Saliou! Mais, n’ayant pas perdu ses forces, il répliquer immédiatement, et assène un violent coût de tête à l’un de ses agresseurs, qui s’est soudain évanoui.

Puis, il a ramassé deux pierres pour s’occuper du second quand, l’agresseur évanoui a retrouvé ses esprits. Mais, le motard qui avait perdu assez de sang, une partie des intestins dehors et à bout de force, s’est mis à hurler au secours.

« Heureusement un passant a entendu son cri de détresse et les passagers indélicats ont pris la poudre d’escampette pour disparaître dans la nature » nous a confié Mory Diakité, un responsable de la section syndicale USTG de Labé.

A l’hôpital régional de Labé, Mamadou Saliou a été reçu aux services des urgences puis transféré à la section chirurgie.
« Nous avons reçu un patient avec une plaie thoraco-abdominale avec eviscération. Il saignait abondamment, nous avons pu l’opérer et il y avait plein de lésion viscérales que nous avons pu réparer. Et ce matin il est là avec un bon état général et son pronostic est satisfaisant », a expliqué Dr Kourouma, le chirurgien qui a traité Mamadou Saliou.

Du côté des forces de sécurité, c’est l’omerta. L’enquête est en cours, rien ne doit filtrer d’ici son aboutissement entend-on dans les couloirs.
Il faut rappeler que des attaques similaires et quasiment sur le même mode opératoire sont devenues monnaie courante à Labé. Ce, malgré les nombreuses annonces faites par les autorités préfectorales pour éradiquer le phénomène du grand banditisme, à l’occasion de chaque attaque.

BALDE Ibrahim Fodoué pour JMI

Correspondant particulier de JMI en Moyenne Guinée

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE