SHARE

Ces derniers moments, les voies publiques de la capitale guinéenne connaissent de monstrueux embouteillages qui deviennent un véritable casse-tête voire un enfer pour les usagers, a constaté notre reporter’.

Terribles et interminables embouteillages dans la ville de Conakry empêchant même certains travailleurs des secteurs publics et privés, des hommes d’affaires et tant d’autres personnes, d’arriver à temps à leurs lieux de travail ou de rendez-vous.

A croire que la police routière manque de compétences requises, pour éviter ce calvaire sur les voies publiques. Le plus grave, c’est la récurrence des faits: embouteillages, indiscipline, irrespect du code de la route, vendeurs à la sauvette, montagnes d’ordures, etc.

Interrogé, Roger H., fonctionnaire au ministère de l’Administration du Territoire a indiqué que « ces fréquents embouteillages dans la ville de Conakry deviennent très inquiétants, dans la mesure où on a l’impression qu’il n’existe pas de policiers tout au long des carrefours des grandes voies, surtout des racketteurs envahissants ». Il a aussi dit qu’au-delà de l’incompétence de la police routière, l’Etat doit construire de nouvelles routes pour fluidifier la circulation.

L’un des policiers de la routière, posté au carrefour Hamdallaye préférant garder l’anonymat, a laissé entendre que ces embouteillages sont souvent provoqués par des chauffeurs de véhicules indisciplinés et impatients, ignorant le code de la route.

Léon KOLIE pour JMI            

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE