SHARE

Arrivé à Paris le 15 juillets 2017 en vacances chez son fils, trois jours de repos ont suffi à l’extraordinaire saxophoniste guinéen, Maestro Mamadou Aliou Barry, et aussitôt son devoir de chef d’orchestre a repris le dessus, l’obligeant à redynamiser  les contacts avec les partenaires.

Particulièrement avec la maison de production de son album Tankadi, le Festival Musiques Métisses à Angoulême, les conservatoires de musique de Bordeaux et Angoulême pour des « masters class » qui consistent à parler de la musique de son beau pays la Guinée et ,ensemble, pour jouer un air guinéen avec les professeurs de ces différentes institutions musicales de suivi d’ateliers artistiques.

Cette aventure continuera avec la rencontre de stars guinéennes évoluant en France comme Bambino, Foxy Camara, les musiciens du Syli orchestre de Paris pour discuter de la musique dans son état actuel, un lieu du donner et du recevoir .Ce déplacement ma permis de refaire mon saxophone sur place .

Maestro Barry a profité de ses vacances, pour assister au mariage de sa fille Tâta Nina à Nantes et d’accueillir l’heureux événement de la naissance d’une jolie petite fille sous le toit de son fils installé à Paris. On imagine aisément la joie d’un père et d’un grand père, mais surtout celle du musicien polyvalent, fier d’appartenir à cette vieille école de musiciens de la première République, avec ses belles mélodies guinéennes

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE