SHARE

La crise qui minait la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) opposant le président sortant, Bakary Fofana et le nouvel entrant, Me Amadou Salif Kébé depuis un certain temps, commençait à agacer le landernau politique guinéen et le commun des citoyens. La cour constitutionnelle vient à sa manière de mettre une certaine fin à la récréation.

A travers un arrêt de justice rendu public ce lundi, 07 aout 2017 au siège de la CENI , la Cour Constitutionnelle suspend toute passation de service devant se tenir ce lundi, 07 aout  2017 dans les locaux de ladite institution et, nomme un président par intérim, Kader Aziz Camara.    

Dans son intervention, le président par intérim de la CENI, Aziz Kader Camara a indiqué devant la presse nationale qu’il va  assumer cette fonction jusqu’à ce que la Cour constitutionnelle étudie le fond du dossier de la requête du président sortant, Bakary Fofana : « Je vais assurer la présidence intérimaire de l’institution avec efficacité’ », a-t-il dit.

Aziz Kader Camara a également déclaré que  sa priorité,  c’est tout de suite regrouper  l’ensemble des commissaires de la CENI et bâtir un chronogramme dans le but d’organiser dans l’immédiat une élection transparente, les élections locales.

 »Mon message à l’ endroit des commissaires, c’est de s’atteler aux aspirations du peuple de Guinée, qui n’est que d’organiser les élections locales’’, a affirmé  le président intérimaire.   

Il a ensuite noté que cette décision vient d’une institution qui certifie les lois du pays, ce n’est pas à commenter ni a discuter : « Donc,  je suis prêt a assumer cette responsabilité », a affirmé M. Camara.
Pivi BILIVOGUI pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE