SHARE
Au cours du séminaire ministériel sur les expériences du développement de la Chine pour les pays africains francophones, que la Chine a abrité du 26 juillet au 4 aout 2017, Léon Juste IBOMBO, ministre des postes et télécommunications a a fait une présentation des avancées réalisées par le Congo en matière de communications électroniques.
 
S’appuyant sur la volonté affichée depuis 2004, par le Chef de l’Etat Congolais, Denis Sassou-N’Guesso, de faire des technologies de l’information et de la communication un catalyseur de la stratégie du pays de réduire la pauvreté, Léon Juste IBOMBO a précisé que le secteur dont il a la charge occupe une place indispensable dans le partenariat gagnant-gagnant, entre le Congo et la Chine, élevé, actuellement au rang de partenariat stratégique global.
 
« Assurer la couverture nationale en matière de communication et des TIC afin de garantir un accès universel aux services de la téléphonie et à l’internet d’une part, et d’accélérer l’introduction du Congo dans la société de l’information, d’autre part », est l’orientation du président de la République du Congo, qui a servi de boussole à l’action du gouvernement, a fait savoir le ministre IBOMBO, avant de présenter les trois phases du développement du projet couverture en télécommunications.
 
Le projet en lui-même consiste dans le maillage de l’ensemble du pays en infrastructures à très haut débit en fibres optiques. Illustrant ses propos, le ministre congolais des postes et télécommunications a signifié que le Congo dispose d’une station d’atterrissage du câble sous-marin à fibres optiques, dont consortium West African Câble System, dont son pays est membre. De-même, a poursuivi Léon Juste IBOMBO, le Congo s’est doté d’une dorsale (Backbone) souterraine à fibre optique de près de 1300km, secourue par une dorsale aérienne à fibre optique sur te réseau THT. A cela s’ajoutent des bretelles à fibres optiques vers les chefs-lieux de département et des districts, sans oublier les boucles métropolitaines dans les grandes agglomérations du pays.
 
Les défis actuels du Congo
 
Faisant le marketing de la destination Congo en matière de télécommunications, le ministre Léon Juste IBOMBO s’est fait le devoir de présenter ce sur quoi le pays met le cap, à savoir la réalisation du dernier kilomètre ou « last mile ».
 
Il est question, à travers cette troisième phase du déploiement de la fibre optique, de faire bénéficier à toute la population des services de communication électronique.
 
Par le biais d’un partenariat public-privé, il s’agira d’installer un Datacenter, prélude à de l’intranet gouvernemental et la création d’un incubateur et d’un Technopole.
 
Et Léon Juste IBOMBO, face à l’auditoire, a trouvé les mots pour déduire que ce dernier kilomètre, une fois atteint, permettra à la République du Congo de réunir toutes les conditions de son arrimage au développement de l’économie numérique.
 
A l’évidence, grâce à ces efforts déployés par le gouvernement, le Congo vibre à l’ère de l’internet très haut débit sur la quasi-totalité de son territoire, pouvait conclure le ministre congolais des postes et télécommunications.
 
A ces assises de Chine, le ministre Léon Juste IBOMBO portait la veste du représentant de tous les participants du séminaire ministériel sur les expériences de la Chine pour les pays africains francophones en 2017.
 
Ce séminaire aura été un lieu de partage d’expérience entre la Chine et l’Afrique. Organisé en sessions thématiques et visites des infrastructures économiques de la Chine, ce rendez-vous du savoir au cimenté les bases du partenariat économique que la Chine entretient avec l’Afrique.
 
Au demeurant, le ministre Léon Juste IBOMBO a mis à profit son séjour en Chine pour échanger avec certains partenaires du Congo. C’est ainsi qu’il a été l’hôte de Doly ZHAING, vice-président de l’Inspur, une société chinoise nantie d’une expérience de près de 70 ans, dans le numérique. Le second qui a accordé son hospitalité à Léon Juste IBOMBO est DARREN ZHAO, président of middle East Africa Region de ZTE Shenzen.
MIATOLOKA Boryce Agapyth pour JMI
Correspondant particulier de JMI au Congo
JMI Copyright © JustinMorel.Info 

Comments

comments

SHARE