SHARE

Après avoir été destitué par 18 commissaires de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI),  lors d’une plénière en faveur d’un nouveau président, Me Amadou Salif Kebé, M. Bakary Fofana a indiqué ce mardi, 01 aout 2017,  dans une déclaration qu’il est reste et demeure toujours à la tête de l’institution chargée d’organiser les élections en République de Guinée.

Dans cette même déclaration, le président sortant de la CENI, Bakary Fofana a également signalé que « la crise à la CENI ne tenait pas qu’à une simple question institutionnelle, relative à la mise en place d’un comité de trésorerie ».    

Selon lui , « l’habillage institutionnel pour l’amélioration du fonctionnement de la CENI, cette crise vise à l’enlever à la tête de l’institution électorale, en usant de la force et en violant des règles de droit consacrées en la matière ».

L’ex ministre des  Affaires étrangères a aussi laissé entendre qu’en dépit de tout, il reste et je demeure le président légitime de la CENI. ‘’ Ma priorité reste l’élaboration d’un  chronogramme pour les élections locales et le recrutement d’un cabinet pour l’audit du fichier électoral, conformément au communiqué de la Présidence de la République, rendu public hier, lundi’’, a-t-il conclu.

A noter que selon nos informations, la nuit du mardi,  les  agents de la gendarmerie ont fait irruption au domicile privé du président sortant de la CENI, Bakary Fofana où sa garde rapprochée et les armes ont été retirées.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE