SHARE

L’opposition républicaine a tenu sa promesse en battant le pavé ce mercredi 2 août 2017, après avoir préalablement reçu l’aval des autorités.

A l’image de la mobilisation du 16 août 2016, la marche de ce mercredi a été largement suivie par les militants et sympathisants de l’opposition guinéenne pour dénoncer, selon le mot d’ordre de l’opposition:  » la mal gouvernance, la corruption et alerter sur toute tentative de troisième mandat ».

Toute la matinée de ce mercredi, la route Leprince habituellement embouteillée a vécu au rythme du passage d’une marée humaine, à  la suite du chef de file de l’opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo et de ses alliés, qui ont  démarré la marche à partir du rond point de Cosa, pour converger  vers l’esplanade du stade du 28 septembre de Conakry dans une ambiance de dénonciation avec des allures de campagne électorale.

Si cette marche se présentait au delà de son mobile connu, qui est celui de dénoncer la non application des accords politique du 12 octobre, elle s’annonçait aussi comme un test pour Cellou Dalein Diallo et l’UFDG, sur leur capacité à mener le combat sans ses alliés traditionnels qui sont l’UFC d’Aboubacar Sylla et Mouctar Diallo des NFD.

Au vu de la mobilisation, c’est plutôt un test réussi. Cependant, l’on regrette encore un mort, un jeune mécanicien et des blessés. Reste à savoir si cette mobilisation aura un impact sur le cours des événements.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE