SHARE
Exif_JPEG_420

Les ministères de la  santé, de l’élevage, des productions animales, de l’environnement, Eaux et forêts ont conjointement  organisé  une réunion de plaidoyer de haut niveau, ce vendredi 28  juillet 2017, à Conakry qui s’inscrit dans  le cadre de la mise en œuvre du projet REDISSE.

Cet atelier a été initié pour matérialiser  la mise en œuvre d’un projet régional d’amélioration des systèmes de surveillance des maladies en Afrique de l’Ouest. Et permet d’aboutir à un engagement fort et continu de tous les acteurs en vue d’une meilleure appropriation de la plateforme One Health « Une seule Santé » dans le pays.

Des recommandations issues de la réunion  de Dakar et d’Abuja dont les progrès des États membres dans la mise en œuvre de l’approche ‘’une seule santé’’ cartographié ont été adoptées ; prendre un acte de création de la plateforme « une seule santé » par la signature d’un arrêté conjoint afin d’accélérer la fonctionnalité  éffective de la plateforme nationale; Mettre en place un secrétariat permanent de la plateforme, l’équiper et le motiver, Ils ont également fait le point sur le plan stratégique national multisectoriel de lutte contre les événements de santé publique élaborés.

« En attendant, c’est l’agence Nationale de Sécurité Sanitaire qui s’occupe de la surveillance et la prévention des maladies émergentes en Guinée. Je rappel le cas de suspicion d’épidémie dans certaines régions du pays au 1er trimestre de 2017 » a réagi Dr Sakoba Keita, président de la plateforme.

Les engagements pris par les responsables impliqués dans la mise en œuvre du projet régional d’amélioration des systèmes de surveillances des maladies en Afrique de l’ouest, ont été matérialisé lors de cette rencontre. Ces engagements réservent un avenir meilleur à ce concept dont les financements restent un défi majeur.

Mamadou Aliou Diallo pour JMI

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE