SHARE

Pour avoir marché et dénoncé en un mouvement carnavalesque contre un probable troisième mandat  du président Alpha Condé, ce mardi dernier, le leader du mouvement  ‘’Wonkai 2020’’ , le reggaeman guinéen, Takana Zion a été interpellé par les forces de l’ordre  et placé en garde-à-vue de 24 heures. 

C’est sur sa page Facebook que l’artiste du ‘’ Dance Hall’’, Takana Zion a annoncé qu’il a été libéré ce jeudi, 27 juillet 2017 et, a remercié tous ceux qui l’ont soutenu pendant son arrestation et pour son combat.

Le reggaeman guinéen a également indiqué que tous ceux  qui lui ont apporté leur soutien ou sympathie pendant son arrestation, ont toute sa gratitude. « Ils me vont droit au cœur,

 Il poursuit: « J’ai lu chacun de vos messages et écouté vos dénonciations. À cet effet j’adresse un éternel remerciement à toute ma grande famille, à l’ensemble des artistes du collectif Whonkai 2020 (Djanii  Alfa, Singleton et Steeve Locks Baldé, Lucien) », a écrit Takana Zion. 

Il a terminé par dire que le combat se perpé­tuera et « S’unir ou périr », est un choix qui s’impose à la jeunesse guinéenne. La révolution pacifique est en marche.

 

Léon KOLIE pour JMI

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE