SHARE

Depuis que le locataire de Sèkhoutoureya a été investi de la confiance de ces pairs à la têtes de l’union Africaine, l’homme voue la majorité de son agenda de voyage à tisser des contacts dans un ballet diplomatique difficile à nommer et surtout dans un contexte guinéen très difficile presqu’à tous les niveaux (économique, politique, social etc.)

« Alpha Condé est certes entrain de redorer le blason de la diplomatie guinéenne mais la gestion interne du pays est calamiteuse. Les élections communautaires attendues depuis son avènement au sommet de l’Etat en 2010 peinent à se tenir conséquence d’une volonté politique absente, les clivages ethniques dans le pays grandissent de jour en jour entretenus par un discours peu fédérateur des politiques qui se rangent derrière leur ethnie. Le dialogue entre M.Condé et ses opposants échoue à répétition car c’est à peine que les lignes bougent à cause du manque de confiance et de la roublardise politique mais surtout plus à cause de l’incapacité du professeur à réaliser les promesses qu’il s’est fait une spécialité de tenir et pour conclure tout ça l’insécurité se dresse comme l’échec majeur de cette gouvernance Alpha depuis 7 ans. », soutient Mamadou Alpha Diallo, un journaliste que nous avons rencontré.

« Ce qui m’intrigue dans la présidence de l’union africaine d’Alpha Condé, ce sont ses prises de position par rapport à la question de l’alternance au pouvoir en Afrique mais aussi sa curieuse volonté de couper le cordon ombilical Grandes puissances – à l’heure où nous vivons dans un* village planétaire »,  affirme de son côté Mamadou Saïdou Diallo qui voit tout de même d’un bon œil le fait que ce soit un guinéen qui dirige le plus grand instrument d’intégration africaine.

Mamadi Keïta quant à lui dresse un bilan plus élogieux de cette présidence que nos deux précédents interlocuteurs. « Quoi qu’on dise en tout cas jusqu’à maintenant Alpha condé a réussi une belle présidence à la tête de l’union africaine. Même si d’aucuns soutiennent que le fait qu’Alpha dirige l’union africaine n’a pas d’impact sur la Guinée. Ces gens là manquent d’esprit Panafricaniste, sinon si ça marche pour l’Afrique la Guinée car la Guinée aurait fait benefice parce qu’elle fait partie de l’Afrique. Alpha Condé est un grand africain », a-t-il conclu.

La divergence de points de vue ne fait pas défaut autour de cette question et, encore une fois les positions figées et partisanes à l’excès de certains observateurs, viennent polluer le débat qu’ils mettent plus sur une personne, que sur les implications réelles qui vont et doivent aller au delà! C’est-à-dire sur les avantages que peut tirer le peuple de Guinée de cette présidence.

Baldé Ibrahima Fodoué pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE