SHARE

En collaboration avec le Projet d’appui au cycle électoral en  Guinée (PACEG) et les partenaires au développement, la Commission électorale nationale Indépendante (CENI), en dépit de la crise de leadership qu’elle traverse, a tenu cette semaine un atelier de formation BRIDGE sur le processus électoral, en faveur des journalistes des médias privés, sous le thème «renforcement des capacités des journalistes des médias privés pour une couverture professionnelle des élections en République de Guinée ».

Animée par des facilitateurs accréditeurs et facilitateurs d’ateliers du module Bridge, cette formation a rassemblé durant cinq jours, du mardi 18 au samedi 22 juillet, 30 journalistes de l’audiovisuel, des médias en ligne et des activistes de la société civile, et a été sanctionnée par des satisfécits BRIDGE d’une valeur internationale.

Cette formation BRIDGE de haut niveau a été animée entre autres par des facilitateurs de la CENI, en l’occurrence Jacques Gbonimi et Pathé Dieng respectivement facilitateur d’atelier et facilitateur accréditeur.

Pendant cinq jours, ces spécialistes du processus électoral ont abordé avec dextérité plus d’une trentaine de thématiques avec une pédagogie très participative qui met le journaliste face à ses responsabilités dans un processus. De l’origine de la méthode BRIDGE a ses objectifs, qui sont entre autre, celui de bâtir des ressources en démocratie et en gouvernance électorale, à la notion de cycle électoral, cadre juridique des élections, fonction d’une OGE (organe de gestion des élections), a son rôle de chien de garde du processus électorale, cet atelier a permis de redéfinir l’approche des médias dans la couverture d’une élection.

Pathé Dieng, responsable du département études et sensibilisation de la CENI estime que c’est la meilleure méthode pour  former les acteurs des médias sur le déroulement d’un processus électoral: « la méthodologie Bridge est l’une des plus appropriées pour une formation des adultes. En utilisant cette méthode, on acquiert des compétences dans le cadre du pont que l’on doit faire entre la bonne gouvernance, la démocratie et les élections ».

Selon le Directeur du département formation et accréditation de la CENI, « les acquis de cette formation vont contribuer largement à une couverture éfficace, éfficiente, professionnelle et pérenne des élections crédibles, inclusives et apaisées, conformément aux standards nationaux et internationaux qui gouvernent les élections bien organisées dans le monde », a affirmé Jacques Gbonimy.

A la sortie de cette formation, les journalistes ont pris conscience de leur rôle de premier plan dans la réussite d’un processus électoral. Les participants se sont réjouis à plus d’un titre, d’avoir acquis de notions essentielles pour couvrir avec éfficacité une élection, et participer par la même occasion à la réussite d’une élection sur le plan de la communication.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE