SHARE

Les cadres du centre national de transfusion sanguine (C.N.T.S.) étaient ce jeudi 13 juillet 2017, face aux médias, à l’occasion d’une conférence de presse autour du thème « Problématique du don de sang en Guinée », qui s’inscrit dans le cadre de la célébration en différé de la journée mondiale de don de sang, commemorée le 14 juin dernier.

L’objectif de cette sortie médiatique consistait à informer l’opinion  publique guinéenne des obstacles que le CNTS rencontre dans sa principale mission, qui est celle de la collecte de sang, mais aussi aux défis organisationnel interne et managérial de l’organisation.

Dans sa communication, le directeur général du Centre national de la transfusion sanguine a déploré le déficit que son institution rencontre dans la collecte du sang, les donneurs se faisant de plus en plus rares. « la Guinée exprime actuellement un besoin de 105 mille unités, soit dix dons par mille habitants. En 2016, nous avons collecté 57.000 poches de sang soit 54, 29 pour cent, il y a donc un déficit énorme à combler. Au lieu de 10 dons pour 1000 habitants, nous étions à 5 dons pour 1000 », a révélé Docteur Nyankoye Yves HABA sur le bilan de l’année précédente.

Les principales raisons qui expliquent ce déficit selon le responsable du CNTS, sont entre autres: la phobie du test de dépistage au VIH, le manque d’information et de sensibilisation au don du sang, les critères de choix assez selectes basés sur la bonne santé du donneur.

url.jpg

Nyankoye Yves Haba déplore également le manque de professionnalisme, la surfacturation du prix du sang, la vétusté des infrastructures et du matériel et le manque de moyens du Centre national, lui permettant de répondre à la demande des centres hospitaliers et des citoyens guinéens en poches de sang. Cela expose, d’après lui, les patients frappés d’anémies, de traumatismes liés aux accidents, ainsi que les femmes en grossesse.

Le CNTS en appelle donc à la collaboration des donneurs potentiels et à l’aide des pouvoirs publics et des institutions pour l’assister dans sa très délicate mission.

Mamadou Aliou Diallo pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info 

 

Comments

comments

SHARE