SHARE

Lors d’un atelier de présentation de l’étude sur le programme de réforme de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, tenu cette semaine à Conakry, le ministre de tutelle, Abdoulaye Yéro Baldé a annoncé qu’il entend exceller davantage le système de formation en ‘’Médecine et Pharmacie’’.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique Abdoulaye Yero Baldé a également dénoncé dans son discours le faible niveau du  PNDS (Programme National du Développement  Sanitaire), en matière de ressources humaines.

Le chef de département  en charge de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a ensuite précisé que la Guinée a 32, 6% de médecins pour 10 habitants qui selon lui, un chiffre qui ne prend pas en compte les effectifs fonctionnalisés et les effectifs du privé.

‘’Cependant les chiffres masquent une autre réalité qui, elle-même, masque une autre réalité. En guise d’exemple, entre 2012-2017, nous avons formé 5400 diplômés en médecine et  pharmacie, soit environ 901 diplômes par an qui ne sont employés nulle part. Ce qui justifie la prolifération des cliniques privées dans le pays’’, a indiqué Abdoulaye  Yéro Baldé.

Il a aussi dit que le ratio des médecins par habitant en Guinée est le meilleur au monde. ‘’Mais la réalité est que la qualité de la formation est mauvaise et celle-ci est accentuée par le fait que les structures sanitaires n’ont ni les moyens ni les capacités d’employer des milliers d’étudiants en stage’’, a affirmé le ministre  Abdoulaye  Yero Baldé.

 

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info  

Comments

comments

SHARE