SHARE

Le ministre d’Etat chargé de la Sécurité et de la protection civile, Me Abdoul Kabélé Camara, invité de ‘’L’Emission Inside ‘’ de ce lundi, 10 juillet 2017 de nos confrères de la cellule de communication du gouvernement, a expliqué lors de cet entretien les bienfondés des récentes réformes mises en œuvre au sein de son département.

M. Kabèlè a annoncé quelques mesures prises pour un meilleur fonctionnement de la police routière et des services de lutte contre le grand banditisme.

D’entrée de jeu, le ministre d’Etat chargé de la Sécurité et de la protection civile, Me Abdoul Kabélé Camara s’est voulu clair, affirmant que la sécurité constitue la colonne vertébrale de l’Etat et quand elle est touchée, c’est tout le système qui peut être anéanti. ‘’C’est pourquoi il faut de la stabilité dans ce secteur, de la discipline et de la rigueur mais aussi de formation’’, a-t-il dit.

Parlant des récentes reformes au sein de son département, Me Abdoul Kabélé Camara a ensuite déclaré que le Président de la République a accepté de faire une restructuration des composantes de la police nationale, dans le souci de rendre plus performants les services de Police et de sécurité.

Selon lui, cette restructuration  a permis l’émergence des directions centrales et leur érection en direction nationale qui sont toutes sur un palier sous l’autorité opérationnelle du Ministre de la Sécurité. Suite à toutes ces différentes reformes, le Président de la République a instruit la tenue des états généraux de la police routière afin de corriger ses dysfonctionnements. ‘’Les différentes étapes de la préparation de ces états généraux lui seront présentées lors du conseil des ministres’’ précise-t-il.

Le ministre Abdoul Kabélé Camara aussi annoncé qu’un plan d’action d’urgence sera mis en place et réalisé dans les jours à venir, en commun accord avec tous les acteurs sur le terrain, à savoir le Ministère des Travaux Publics, le Ministère des Transports, les syndicats des transporteurs et chauffeurs et les élus locaux.

Quant à la lutte contre la criminalité, le chef de département chargé de la sécurité  s’est également réjoui du travail accompli par la brigade anti criminalité (BAC), qui est une brigade mixte composée de policiers et de gendarmes.  »Cette brigade vient d’être renforcée par la mise en place de trois nouvelles unités pour un total opérationnel de 16 unités. Il s’agit notamment de celle de Mamou, de Dubreka et de Coyah. Toutes ces unités ont été dotées de véhicules et d’équipements par le Président de la République afin de mieux remplir leur mission de sécurisation des citoyens et de leurs biens mais aussi de lutte contre la criminalité’’, a affirmé le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info  

 .

Comments

comments

SHARE