SHARE

C’est dans un communiqué diffusé ce mercredi, 5 juillet 2017  sur le site de la CENI que Bakary Mansaré, le vice-président de ladite institution chargée d’organiser les élections en Guinée, a indiqué sans détour que les conclusions issues de la plénière extraordinaire de ce mardi, à laquelle ont pris part 19 commissaires de ladite institution  sont nulles et de nul effet.

‘’Ce mardi, 4 juillet 2017, il a été déposé  sur le bureau  du président un courrier comportant deux dates différentes ‘’27 juin et 27 juillet 2017’’ et non signé. Ledit courrier était accompagné  d’une motion de défiance, avec une indication relative à la tenue d’une plénière le même jour à 11 heures, en violation de règles de procédure pour la convocation d’une plénière’’, a déclaré le vice-président de la CENI dans le communiqué.

Il a ensuite noté qu’il  ressort que les motifs invoqués par les commissaires à savoir, le refus  du président de signer l’acte de création de la cellule de suivi, ne tiennent nullement  et ne sauraient justifier l’organisation de ladite réunion.

Bakary Mansaré a aussi mentionné dans le même communiqué, que le fait de se réunir sans respecter les conditions formelles relatives à la tenue de la plénière, constitue d’ores et déjà, une violation de la procédure prévue par les dispositions de la loi/016 portant création, organisation  et fonctionnement de la CENI.

‘’En conclusion, toutes décisions issues de cette réunion est nulle et de nul effet. Nous restons attachés au respect des principes et valeurs de la République et de ses institutions’’, a affirmé le vice-président de la CENI , Bakary Mansaré.

Léon KOLIE pour JMI

Comments

comments

SHARE