SHARE

C’est à la troisième réunion  du Board du Fonds Fiduciaire de l’Union Européenne pour l’Afrique  sur l’immigration clandestine, tenue ce mardi, 4 juillet 2017 dans la capitale belge que le ministre guinéen de la Jeunesse et de l’Emploi, Moustapha Naité a indiqué qu’il rappelle la responsabilité des gouvernants qu’ils sont et la prise de conscience collective sur la question de l’immigration clandestine.

‘’Pour la Guinée, je défendrai la cohérence et l’adéquation des projets portés par nos partenaires techniques et financiers avec le Programme National d’Insertion Socio-économiques des Jeunes (PNISEJ), notamment avec les projets qui consacrent l’emploi des jeunes, l’entreprenariat des jeunes, l’autonomisation des jeunes filles et des femmes’’, a déclaré le ministre Moustapha Naité.

Le chef de département de la Jeunesse et de l’Emploi jeune a également affirmé qu’il défendra l’idée que les projets structurants retenus soient implémentés dans les corridors et zones à fortes pressions migratoires.

‘’Je rappellerai qu’il ne s’agit pas d’un débat idéologique. Qu’il s’agit de trouver des solutions concrètes pour ce drame humain. Le PNISEJ consacre cette volonté absolue. Je rappellerai que nous ne devons pas être dans les clichés. Nous avons pleinement conscience, encore plus de la part de la génération de jeunes gouvernants’’, a souligné le ministre Moustapha Naité.

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE