SHARE

Dans la foulée du G5 SAHEL tenu le dimanche, 2 juillet 2017, IBK  a profité pour évoquer le fait que les accords d’Alger iront à terme, avec à l’appui la révision constitutionnelle. Il refuse tout retrait du projet et dément toute tentative d’aller à un troisième mandat.

Lors de la conférence de presse conjointe avec Emmanuel Macron, IBK a réagi au meeting tenu par les partisans du NON, qui demandaient le retrait pur et simple du projet.

« Que je sache, l’article 118 qui parle d’une occupation du Mali par une force internationale n’est pas avéré. L’administration est partout à travers les autorités intérimaires. Le Mali avance et la révision constitutionnelle aura bien lieu. Je ne compte pas retirer quoi que ce soit », a lancé le président malien plein de confiance.

Aucunement perturbé par la sortie musclée des partisans du NON, le locataire du palais de Koulouba précise que ses adversaires lui vouent des intentions de maintien éternel au pouvoir. L’heure n’est pas à un second mandat, même si le constitution permet d’y postuler, indique celui qui fête ses 4 ans au pouvoir.

Désormais, force restera aux juridictions de statuer sur des plaintes déposées pour inconstitutionnalité du projet référendaire. Et IBK de marteler : « Laissons la Cour Constitutionnelle dire le droit, car aucun des arguments avancés par mes amis de l’opposition ne tient. D’ailleurs, ils ont  accepté ainsi que la population entière les Accords d’Alger… », a ainsi taclé celui qui se fait appeler ‘’Mandé Bourama’’.

Face à cette fracassante sortie, Emmanuel Macron a salué la «motivation» de son homologue. S’abstenant de tout commentaire, il précisera que les mois de juillet et août seront « décisifs ».Comme pour dire que la balle est dans le camp du président malien, pour concrétiser la véracité des propos tenus face aux médias accrédités au sommet extraordinaire du G5 Sahel que Bamako a abrité.

Enfin,rappelons qu’IBK au sommet a dit: «Si je retire le projet de révision constitutionnelle, je trahirais mon pays…»

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE