SHARE

La place de l’indépendance a été inondée par la vague rouge du mouvement  «  TOUCHE PAS A MA CONSTITUTION ». Les leaders présents  ont demandé le retrait pur et simple du projet de révision constitutionnelle qui met à mal la société malienne !

C’est  la place publique du gouvernorat qui a abrité le meeting tant redouté par le pouvoir, dans cette atmosphère liée au sommet G5 Sahel de Bamako. Une pléiade de personnalités était en compagnie de Mme Sy Kadiatou Sow, présidente du mouvement opposé à  la mise à jour de la loi fondamentale datant de 1992.

De Tieblen Dramé (Parena), à Zoumana Sacko (CNAS), Cheick Oumar Diallo (ADP) ou RAS BATH, les avis portaient sur une seule chose : le rejet d’une seconde lecture de la loi référendaire que prévoit le pouvoir. Toutes ces figures de la société malienne ont exigé « son retrait pur et simple ».

Le pouvoir avait tenté d’annuler la marche. Le lieu n’a pas été choisi par hasard car l’actuelle Gouverneure Amy Kane avait apposé un refus de meeting au nom du sommet sur le terrorisme (G5 SAHEL), que la capitale malienne abrite. La leader du mouvement de contestation Mme SY Kadiatou Sow, ancienne Gouverneure de la capitale malienne s’est directement référée au ministre de tutelle.

Le meeting du Front du refus, plateforme de l’opposition malienne  créée pour « faire retirer » le projet de Constitution avait effectué une marche, deux semaines plus tôt. Une sortie qui avait conduit à la suspension du projet de révision que prône le pouvoir en place, pour appliquer correctement les accords d’Alger. Plusieurs partis de l’opposition et  des organisations de la société civile et des personnalités politiques battent le pavé  avec pour but  de « faire retirer » le projet de Constitution.

Malgré les intimidations, l’évènement s’est bel et bien tenu. C’est d’ailleurs une réponse au mouvement du OUI , favorable au projet controversé qui avait envahi le palais des sports de Bamako. Les deux ponts de Bamako avaient été bloqués, afin que les militants de la rive droite ne puissent venir. On attend de voir ce qu’il en sera, lors de la marche annoncée par la famille du OUI.

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

 

Comments

comments

SHARE