SHARE

Les étudiants de l’Institut Supérieur Agronomique et Vétérinaire de Faranah (ISAVF) ont manifesté, mercredi, 28 juin 2017, pour réclamer le paiement de leurs pécules.

Tout a commencé aux environs de 11h TU dans  l’enceinte de l’Institut, quand un groupe d’étudiants s’est emparé des différentes sorties du Campus, avec pour slogan : «le paiement des pécules». Il a fallut l’intervention des Agents de la Compagnie de la Gendarmerie pour débloquer la situation.

Le directeur général de l’ISAVF, Pr Sara Baïlo Diallo donne sa version des faits : « C’est un mouvement brusque des étudiants de la première année, qui n’a fait l’objet d’aucune alerte. Ces étudiants ont subitement bloqué toutes les rentrées et sorties du Campus universitaire ce mercredi. C’était aux environs de 10h TU, pendant que moi-même j’étais en cours. Immédiatement je suis venu les écouter et les sensibiliser, mais finalement nous ne sommes pas compris. Ils demandaient le paiement immédiat de leur bourse d’entretien trimestriel. Je leurs ai expliqué, que le retard dans le paiement de ces bourses n’est pas provoqué par l’Institut de Faranah. Aucune Université guinéenne n’a d’ abord perçu son montant. Le dossier est déjà engagé et le circuit est entre les Ministères de l’Enseignement Supérieur, des Finances et du Budget. Patientez vous, le gouvernement est actuellement sur pied pour vite débloquer la situation… Mais ils n’ont pas voulu me comprendre. C’est ainsi que j’ai alerté les autorités administratives locales pour éviter les casses ».

Après une médiation de deux heures sans issue, il a fallu la gendarmerie pour disperser les manifestants. Heureusement ,il n’y a eu ni blessé ni dégâts matériels.

Pour le moment tout est dans l’ordre en attendant que la hiérarchie prenne les mesures urgentes qui s’imposent.

AGP

Comments

comments

SHARE