SHARE

Dans le cadre de l’exécution de la feuille de route du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour la qualification du système éducatif guinéen, la primature et ledit ministère ont servi de cadre ce mardi 27 juin, à des rencontres d’échanges et à la signature d’un protocole d’accord entre l’école polytechnique de Paris (EPP) et l’institut polytechnique de Conakry (université Gamal Abdel Nasser).

En prélude à la signature de cet accord entre les deux institutions polytechniques, le ministre Abdoulaye Yéro Baldé a accompagné la délégation française de l’EPP, pour échanger avec le premier ministre Mamady Youla sur l’initiative, avant de procéder à la signature de l’accord, au département de l’enseignement supérieur.

Le premier ministre a déclaré au cours de cette audience que le gouvernement porte un grand intérêt à cette initiative, et mettra tout en œuvre pour permettre aux étudiants guinéens d’accéder à une formation de qualité. «Nous vous réitérons de l’intérêt que nous avons pour la qualification de notre enseignement supérieur. C’est un défi permanant car l’éducation est une des clés du développement », a déclaré Mamady Youla.

La délégation française conduite par Frank Pacard, directeur de l’enseignement et de la recherche de l’Ecole polytechnique de Paris, en compagnie entre autres de François Sylla diplômé de Polytechnique Paris et initiateur du projet, s’est ensuite rendue dans les locaux du département de l’enseignement supérieur pour parapher le protocole d’accord avec le ministre de tutelle.

« Nous sommes heureux de construire ce partenariat entre l’Institut  polytechnique de Conakry et Polytechnique de Paris qui va nous permettre de qualifier notre enseignement supérieur. Nous allons bénéficier de la riche expérience de cette école et mettre la barre très haut, pour parcourir ce long chemin. Nous remercions l’école polytechnique de Paris qui vient nous épauler dans cette bataille de l’excellence »,  a réagi Abdoulaye Yero Baldé en espérant que dans le cadre de ce partenariat, dans les prochaines années, des Guinéens feront leur entrée à l’école polytechnique de Paris.

Frank Pacard a, pour sa part déclaré que l’objectif à moyen terme, c’est d’ouvrir une classe préparatoire et sélectionner les meilleurs étudiants pour leur offrir des débouchés en France dans des institutions d’enseignement comme Polytechnique de Paris ou l’Ecole des Mines de Paris.

L’échéance avancée pour l’ouverture de la classe préparatoire est courant 2018- 2019, et les deux autres volets de l’accord porte sur la collaboration dans les domaines de l’enseignement et la recherche.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI 

JMI Copyright © JustinMorel.Info   Résultat de recherche d'images pour "ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : l’Ecole polytechnique de Paris"

Comments

comments

SHARE