SHARE

Récemment les leaders de l’opposition républicaine ont menacé de manifester dans les rues de la capitale guinéenne, après le mois du Ramadan, si le gouvernement d’Alpha Condé n’applique pas à la lettre les accords du 12 octobre dernier.

Aussi, le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle à l’Assemblée nationale, El hadj Amadou Damaro Camara, invité de l’émission ‘’L’œil de Lynx’’ de la radio privée ‘’Lynx FM’’ de ce mercredi, 21 juin 2017, a-t-il indiqué que l’opposition guinéenne cherche à exister par rapport à ses manifestations de rue qui, selon lui, sont un acte insensé pour la nation.

Le député de la mouvance présidentielle au parlement guinéen, Damaro Camara a également souligné que : ‘’ Je crains que l’opposition ne se limite qu’à l’UFDG. Même au récent séminaire avec l’OIF, on ne pouvait pas voir cette opposition. On a vu l’UFDG représentée à part, la même chose pour le BL, le PEDN. Et moi, j’étais le porte-parole de la mouvance et de nos alliés. Il y a eu au moins 3 à 5 porte-paroles de l’opposition’’, a-t-il dit au micro de nos confrères.

Selon lui, en reprenant les manifestations de rue, l’opposition montre qu’elle a un besoin d’exister. ‘’ Sinon, je ne crois pas que les argumentaires avancés dans la presse, les assemblées générales puissent motiver aujourd’hui des manifestations’’, a signalé l’honorable Damaro Camara.

‘’ Pour cela, j’invite toute la classe de faire preuve de responsabilité parce que nous sommes dans une période de transition générationnelle. Il y a une jeunesse tout à fait différente de notre temps et une culture de violence qui s’installe dans notre pays’’, a déclaré Damaro Camara.

Léon KOLIÉ pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE