SHARE

Le président de l’INIDH, Mamady Kaba, invité de l’émission ‘’ Ne cachez rien’’  de la radio privée ‘’Evasion FM’’ de ce mardi, 20 juin 2017, s’est largement prononcé sur la vindicte populaire qui prend de plus en plus de l’ampleur en Guinée, tout en dénonçant clairement l’incapacité de l’appareil judiciaire de l’Etat guinéen.

Le président de l’Institution nationale indépendante des droits humains (INIDH), a dénoncé la défaillance de la justice. ‘’ C’est une défaillance très grave de notre système de justice qui pousse les populations à se replier sur elles-mêmes pour régler des comptes, et choisir d’être leurs propres recours, de se donner justice à elles-mêmes. Quand une personne est arrêtée et qu’elle est soupçonnée d’avoir commis un crime, elle est mise à la disposition de la justice. Le lendemain, ce bandit revient dans le quartier, pour menacer ceux qui ont été à l’origine de son arrestation’’, a-t-il dit au micro de nos confrères.

Dans un cri de colère, l’activiste des droits de l’homme en Guinée, Mamady Kaba a également pensé que les deux moyens par lesquels, les vindictes populaires peuvent efficacement être combattues, c’est par la justice et les services de sécurité véritablement au service de la population. Qu’elles fassent des efforts pour prendre en compte les préoccupations de sécurité et des aspirations de justice du peuple.

‘’Pour cela je suggère à l’État : la poursuite des «reformes de la justice et une réflexion nationale qui va déboucher sur un plan d’action nationale sur plusieurs années. Un plan d’action nationale qui va comporter des volets de sensibilisation, des volets assistance juridique et judiciaire aux personnes victimes. Par exemple, la mise en place des centres d’assistance judiciaire et juridique dans les 5 communes de la capitale, et à l’intérieur du pays pour aider les populations à accéder facilement à la justice sans beaucoup de tracasserie. Et avec beaucoup de chances d’être rétablis dans leurs droits’’. a propsé le président de l’INIDH.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

 

Comments

comments

SHARE