SHARE

Survenue dans l’après-midi du dimanche passé, l’attaque du campement Kangaba (situé sur la route de Ségou) est désormais close. L’assaut aura eu raison des terroristes et les auteurs sont désormais connus.

 Les forces armées maliennes (FAMA) et les FORSAT(Forces spéciales anti-terroristes) étaient appuyées par des éléments de la MINUSMA et de Barkhane, la force française présente au Mali dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Si les bandits armés ont été neutralisés le bilan reste lourd.

Pour  2 civils morts au départ, finalement ce sont quatre assaillants qui furent tués avec pas moins de 4 victimes pour la majorité expatriées. Les cinq prisonniers capturés dans la foulée du drame, proches des terroristes, permettront de situer sur les commanditaires de l’attaque qui ont fini par revendiquer.

 Iyad Ag Ghaly serait l’auteur de l’attaque. Après avoir sévi à l’Hôtel Radisson en fin 2015, les attentats de Grand Bassam en Côte d’Ivoire. ce patron du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, alliance des mouvements rebelles sévissant dans Kidal et environ , portent signe ce dernier événement dramatique. Sa personne fait  débat depuis des mois au sein de l’élite malienne.

Se faufilant entre le Nord malien, l’Algérie et la Mauritanie, il est question de négocier avec lui pour mettre fin à sa nuisance. Mais la réticence est toujours d’actualité, puisque les autorités y voient un rabais sans précédent auprès d’un « Malien » qui aura fait son choix en combattant la République par les armes.

Pour l’heure, les blessés et autres victimes ont été admis à l’Hôpital du Mali, près du 3ème  pont de Bamako.

La psychose et la prudence sont de mise à Bamako et environs. C’est d’ailleurs dans ce contexte confus que le mandat de la MINUSMA est en cours de négociation.

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JustinMorel.Info

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE