SHARE

La capitale malienne a subi un assaut terroriste  dimanche soir. Pas de moins de 5 victimes ont été enregistrées tandis que les assaillants ont compté plus de 3 morts  en leur sein.

Bien que l’endroit porte le nom de la zone frontalière à la Guinée, il ne s’agit aucunement du Mandé malien. Situé à la sortie de Bamako (route de Ségou), l’espace Kangaba est prisé par les expatriés vivant au Mali. C’est justement ce qui aura attiré l’attention du commando qui a pris les lieux de façon musclée vers 16h54 GMT.

Quatre individus lourdement armés ont tué 2 personnes en entrant dans le campement avant de tenir en otage les occupants venus se détendre. Des témoins indiquent qu’ils étaient enturbannés (comme ceux de la rébellion du Nord) et le mode d’occupation du terrain est propre aux attaques terroristes.

Vers 17h38, les forces de l’ordre avec en tête le ministre de la sécurité intérieure, ainsi que le Directeur de la police malienne  étaient sur place. Les échanges de tirs ont occasionné un blessé chez les assaillants et un du côté des forces spéciales.

Le repli tactique du commando face à la force de feu des militaires appuyés par la MINUSMA et Barkhane a permis la libération de 37 otages. Au moment où nous nous mettions sous presse, le ratissage des lieux était en cours. Les terroristes ont pris la direction des montagnes environnantes afin d’avoir une issue.

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JustinMorel.info au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE