SHARE

Un homme âgé d’une quarantaine d’années, marié à deux femmes  du nom de  Jacques Maomi, habitant de la sous-préfecture de Diékém située dans la préfecture de Yomou, s’est fait exploser le jeudi, 15 juin 2017 par une grenade chinoise.

Dans son reportage le correspondant permanent de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) a déclaré que le défunt Jacques Maomi ayant été un soldat volontaire à l’infanterie  du camp militaire de Diéké , a tenté d’assassiner l’une de ses épouses à l’aide d’une machette, parce qu’il avait  soupçonné que cette dernière le trompait avec un autre.

C’est ainsi qu’il a été empêché d’urgence  d’accomplir son sale besogne par les voisins et puis, envoyé de force à la gendarmerie de ladite localité. Selon notre confrère, arrivé à la gendarmerie, Jacques Maomi a tenté pour une première fois de se suicider devant les agents de sécurité, en dégoupillant la grenade chinoise qu’l cachait dans la poche de pantalon.

Puis, profitant d’un manque d’attention de ses surveillants, il leur a échappé des mains des agents de sécurité pour se faire exploser à l’aide de cette arme de guerre.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE