SHARE

La formation des militaires du Bataillon Gangan 3 en attente pour une mission internationale de maintien de la Paix se poursuit au Camp Samoreya de Kindia. Cette formation de 1000 militaires repartis en 3 groupes, appuyée par la représentation du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits (HCDH), porte sur le rôle et la responsabilité des forces armées en mission de maintien de la Paix en matière de lutte contre les violences basées sur le genre, de promotion et de protection des droits de l’homme et du droit international humanitaire.

Organisée sur demande expresse des autorités militaires guinéennes, cette session de renforcement des capacités vient répondre aux besoins des militaires guinéens du « Bataillon Gangan 3 » qui, à l’instar des militaires de certains autres pays d’Afrique de l’Ouest, seront déployés dans les mois à venir au Nord du Mali en vue de participer activement aux opérations de libération et de stabilisation de la paix dans cette partie du territoire malien envahie par des groupes armés depuis 2012.

L’atelier a pour objectif de favoriser une meilleure prise en compte des droits de l’homme, du Droit international humanitaire (DIH) et du Genre par l’Armée guinéenne au cours de ses prochaines opérations de maintien de la paix afin de :

Ø  Professionnaliser les militaires du « Bataillon Gangan 3 » afin qu’ils jouent davantage un rôle positif en matière de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG), le VIH/Sida au cours de leur prochaine mission internationale de maintien de la paix au Mali ;

Ø  Permettre à ces militaires de se familiariser avec les concepts clés relatifs au DIH, aux droits de l’homme, aux mécanismes nationaux, régionaux et internationaux de protection des droits de l’homme ;

Ø  Cultiver au sein du « Bataillon Gangan 3 » le réflexe d’allier respect des droits de l’homme, du DIH, promotion du Genre et opérations de maintien de la paix.

Pour Rappel

De 2011 à 2016, ces militaires membres du Bataillon spécial des commandos en attente à Samoreya pour les missions de maintien de la paix, du Bataillon Nimba et du Bataillon Gangan, ont bénéficié d’une série de sessions de formation/sensibilisation préalables solides en matière de promotion et de protection des droits de l’homme, du Droit international humanitaire (DIH), de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) et le VIH/Sida, avec l’appui du HCDH ainsi que d’autres partenaires clés, tels que le Comité international de la Croix Rouge (CICR), l’UNFP et l’ONUSIDA et le Comité National de lutte contre le Sida.

Cette formation qui se déroule sous la supervision du Représentant adjoint du HCDH, Yves BOUKPESSI prendra fin Samedi prochain. Les travaux ont été officiellement lancés le Lundi 12 Juin 2017 en présence de présence la représentante du CICR, de l’Honorable Dr Djené Saran Camara, présidente de la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée Nationale et de Mr Louis Marie Bouaka, Représentant résident du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme.

Mamadou Saliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE