SHARE

Karim Kéita était au tribunal de la commune 3 pour un différend avec un journaliste malien. Tout les oppose, surtout qu’il y a un antécédent non des moindres qui couve suite à une disparition…

Député de son état, l’aîné du président malien a porté plainte pour diffamation contre le journal Le Sphynx. En cause l’achat d’un hôtel à 4 milliards CFA, qui n’a pas été du goût de l’élu la commune 2.

Des militaires ont donc envahi le tribunal du grand marché de Bamako, où le plaignant était absent. L’audience aura battu un record pour avoir débuté vers 9h41 et prendre fin après 15h55 ! Le statut de  »fils du président » était-il l’élément attractif ? Ou c’est plutôt la popularité du journaliste qui attirait tout ce beau monde !

Le confrère Adama Dramé était à la barre, mais ses avocats non, ils ont émis des vices de formes. Le juge qui semblait opter pour l’exception de la nullité, a fini par trancher en reportant l’audience au mardi 20 juin 2017. Si la partie civile a exigé la fourniture des preuves du directeur de publication du Spynx, ce dernier est décidé de garder le silence jusqu’à une confrontation avec le fils d’Ibrahim Boubacar Kéita.

Une condamnation de trois mois avec sursis, est la voie de sortie trouvée par la justice; Mais pour la défense, ce n’est qu’un viatique, la vérité sera dite un jour.

Notons que les deux protagonistes se connaissent ‘’par cœur’’.  Un journaliste du Sphynx est porté disparu depuis fin janvier 2016. Introuvable à ce jour, son « silence » a débuté après publication d’un article sur l’acquisition d’un bien appartenant à un certain…. Karim Kéita ! Il  y aura du piment dans l’air lors de l’audience à venir.

 

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE