SHARE

Les députés à l’Assemblée Nationale (AN) de la République de Guinée, réunis en plénière dans l’après-midi du mercredi, 14 juin 2017, à l’Hémicycle du Palais du peuple, ont adopté trois textes de loi à la majorité des présents, sous la direction du président de l’institution, honorable Claude Kory Kondiano.

Il s’agit du Plan National du Développement Economique et Social (PNDES), de l’Accord-cadre entre l’Ethiopie et la République de Guinée et la Création de l’Institution de la Mutuelle Panafricaine de Gestion des Risques.

Dans sa communication, le président de la Commission Economique et Financière de l’AN, Michel Kamano a indiqué, que ce programme s’articule sur quatre (04) points et sera financé à 30% par le Budget National, à 31,8% par les bailleurs de fonds et à 38,2% par le partenariat public-privé.

Ce programme, apprend-on, «vise à promouvoir une croissance forte et de qualité pour améliorer le bien-être des guinéens, opérer la transformation structurelle de l’économie tout en mettant la Guinée sur la trajectoire du développement durable, qui repose essentiellement sur la promotion d’une bonne gouvernance au service du développement durable, la transformation économique durable et inclusive, le développement durable du capital humain et la gestion durable du capital naturel.

Selon le secrétaire général de l’AN, Mohamed Alpha Diallo, le PNDES intègre la stratégie de relance et de résilience socio-économique post-Ebola, le Programme Accéléré de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et de Développement Agricole Durable (PASANDAD), le Plan Stratégique de Réforme des Finances Publiques (PREFIP), le Programme de Réformes de l’Etat et de Modernisation de l’Administration (PREMA), la stratégie de Promotion des Investissements, la stratégie de Développement du Secteur Privé, la Stratégie Nationale de la Diversité Biologique.

A noter, que les textes portant sur l’Accord-cadre entre l’Ethiopie et la République de Guinée et la Création de l’Institution de la Mutuelle Panafricaine de Gestion des Risques, ont fait l’unanimité. Par contre, le PNDES n’a pas fait l’unanimité des députés présents à la plénière.

AGP

Comments

comments

SHARE