SHARE

C’est presque devenu un classique. A chaque mois de Ramadan, l’opposition guinéenne menace de descendre dans la rue après le mois saint. C’est encore à cette conclusion que sont parvenus les leaders de l’opposition guinéenne, réunis ce lundi 12 juin en plénière au QG de l’UFDG.

L’opposition a annoncé la reprise des manifestations pour motif de non-respect des accords politiques, comme toujours. Selon le porte-parole, l’opposition va procéder dans la première quinzaine du mois juillet, après le Ramadan à des manifestations sur les voies et places publiques.

« Nous allons initier une série de meetings dans les différentes communes de Conakry pour informer et sensibiliser non seulement les militants, mais tous les citoyens de la capitale. Nous allons enchaîner avec des manifestations sans interruption», a averti Aboubacar Sylla de l’UFC.

Cette décision est justifiée, selon lui, par le fait qu’un accord est déjà signé et, en attente d’être appliqué : « Nous n’avons plus besoin de dialogue, nous avons aujourd’hui un accord (celui du 12 octobre) qu’il faut appliquer !».

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE