SHARE

Des observateurs avisés de l’Assemblée nationale indiquent avoir aperçu l’homme fort de Kankan au palais de peuple. La tournée de promotion du parti PADES est donc finie.

Parti à la rencontre de la diaspora depuis la fin du mois d’avril, Dr Ousmane Kaba est de retour. Les USA et l’Europe ont été les destinations de la tournée qui portait sur les points suivants : informer sur le contexte de création du PADES; les objectifs et ambitions pour la Guinée; regards croisés sur la gouvernance actuelle; les solutions qu’offre le PADES, afin aller de l’avant.

Sans tabous, l’économiste s’est prêté aux interrogations et incertitudes des différents communautés guinéennes qu’il a eu à croiser. L’ancien ministre des finances a insisté sur la moralisation de la vie publique indiquant que toute tentation de 3ème mandat conduirait le peuple à s’assumer.

Durant la tournée, le député aura insisté sur le fait que les économistes font des suggestions mais ne décident pas: le dernier mot revient aux politiques. C’est parce qu’il n’a pas été entendu, en tant que Conseiller-Ministre chargé du Bureau de la Stratégie à la Présidence de la République, que la gouvernance est devenue des plus mauvaises au fil des ans.

Le PADES est pour lui, la tribune est indiquée pour revoir les choses afin d’être dans la logique des décisions idoines de la vie de la nation. Raison pour laquelle il a amené les compatriotes de l’extérieur à une conscience collective en ces termes : « Si les actions incongrues sont posées sans qu’il n’y ait de sanctions, c’est parce que nous n’avons pas regardé le CV des prétendants à la magistrature suprême. Nous devons être exigeants sur cela, afin que personne ne se joue du peuple de Guinée».

Le fondateur de l’université Koffi Anan a démenti être en tournée de campagne présidentielle, mais sorti plutôt pour des séances d’information et d’échanges avec la diaspora. Entre autre, le député de Kankan a sillonné Paris, Marseille, Amsterdam, Washington, Madrid et  Bruxelles.

Ousmane Kaba arrive à un moment où les plénières se succèdent à l’Assemblée nationale, occasion pour que l’opinion sache à travers ses prises de positions la vision du PADES.

 

Idrissa KEITA pour JMI
Correspondant particulier de JMI au Mali

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE