SHARE

Retour sur ce qui s’est reproduit hier, lors de la cérémonie d’ouverture officielle du forum de l’étudiant guinéen, ce jeudi 1er juin 2017 au palais du peuple.

Le président de la république Alpha Condé au moment de tenir son discours, s’est vite fait interpeller sur une promesse électoraliste, par les centaines d’étudiants massivement mobilisés pour assister à l’événement.

Piqué au vif par cette situation imprévue, le président Condé est entré dans une colère noire et a traité les étudiants « d’impolis de mal éduqués » et j’en passe. Il n’en fallait pas plus pour provoquer l’ire de la jeunesse estudiantine qui a répliqué aux propos du président par une bronca généralisée et des « tablettes…tablettes…. m…teur! »

Du berger à la bergère, le président va s’engager alors dans une chaude empoignade verbale et en rajouter une couche « vous êtes indignes….. »  « Vous êtes une honte pour ce pays,…… vous êtes incapables… mais moi je vais vous apprendre à bien vous comporter… ! ».

L’agacement du président face aux réclamations et cris des étudiants va rendre l’atmosphère électrique et pesante. Micro en main, Alpha Condé ne tenait plus en place. Il marchait sur l’estrade en s’adressent au public et, malgré un sourire narquois qui se dessinait de temps à autre sur son visage, il n’arrivera pas à contenir sa colère.

Résultat, il va passer l’essentiel de son discours à critiquer l’attitude des étudiants. Il va même pousser le bouchon un peu trop loin en proférant des menaces «Vous cherchez la confrontation ? Vous l’aurez,….. Sachez que vous ne pouvez pas m’impressionner ! » La scène est surréaliste.

Vu que le discours sur le forum ne venait que par brides entrecoupées d’injures, de menaces et de mises en garde à l’endroit des étudiants, certains étudiants assis au balcon de la salle des fêtes décident de quitter la salle. Le comble!

La coupe qui ne semblait pas suffisamment pleine pour lui, il fait tomber illico un décret à la Dadis : «Vous pensez que les tablettes sont un droit…?… Vous n’aurez plus de tablettes jusqu’à nouvel ordre, la livraison des tablettes est suspendue!…» Bronca… !!

Pour empêcher cet affront, les militaires de la garde présidentielle bloquent la sortie : Personne ne sort ! Mais malgré cela, les jeunes se rabattent sur les portes du flanc gauche du palais pour sortir en criant leur déception visa à vis du discours présidentiel : «Nous ne sommes pas venus ici pour que le président nous insulte, mais pour qu’il tienne sa promesse… » s’insurge un étudiant. « Je suis vraiment déçu du professeur!.. », renchérit un autre.

Le président de la république s’est ainsi offert en spectacle pendant plus d’une demi-heure avec les étudiants, sous les yeux médusés des diplomates, ministres et invités de marque venant de l’étranger.

Rappelons, pour la petite histoire, que durant la dernière campagne présidentielle, le candidat à sa propre succession, Alpha Condé et ses sympathisants avaient fait la bonne promesse aux étudiants d’outils informatiques, avec le slogan innovant et mobilisateur: « Un étudiant, une tablettes ». Les premières tablettes sont effectivement arrivées, mais en nombre insuffisant. D’où la colère des étudiants.

Le vice- recteur de l’Université de Sonfonia va s’écrouler suite à un malaise. Il décèdera quelques heures plus tard dans une clinique de Conakry.

Dramatique.

Mamadou Aliou Diallo et Momo SOUMAH pour JMI  

JustinMorel.Info Copyright © JMI  

Comments

comments

SHARE