SHARE

L’atelier préparatoire des examens nationaux, session 2017 a pris fin, samedi, 27 mai, à Kindia, sur des recommandations, rapporte le correspondant de AGP dans la préfecture.

Comment crédibiliser et améliorer les examens nationaux session 2017, une question largement débattue lors de cet atelier préparatoire de Kindia.

A la lumière des résultats obtenus et dans le cadre de la mise en œuvre des stratégies d’organisation pédagogiques, matérielles et financière afin de réussir des examens crédibles en 2017,  les 96 participants à l’atelier ont fait des recommandations qui ont été consignées dans un rapport dénommé Rapport synthèse de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2017.

Ce rapport stipule que pour des examens réussis, il faut la vulgarisation des textes officiels sur la politique de décentralisation de l’examen de fin d’étude élémentaire, la mise à disposition des matérielles informatiques, l’installation de la base des données et le renforcement des capacités du personnel de saisie à temps pour une bonne gestion de l’examen de fin d’étude élémentaire, l’implication des autorités administratives et des élus locaux dans la sécurisation des sujets, le toilettage des règlements généraux et du code de conduite des examens nationaux avant la session 2018.

Il faut également le choix judicieux des membres de la Commission de surveillances et de corrections des épreuves des examens nationaux, la prise en charge des membres de surveillances et de correction des épreuves des examens nationaux conformément aux statistiques remontées par les structures déconcentrées.

Aussi, la prise en charge des frais de mission des délégués du BEPC et de l’examen de fin d’étude élémentaire à l’image de ceux du Bac pour les sessions à venir, la multiplication des épreuves au prorata des candidats au BEPC exceptée la Dictée question, ainsi que la sensibilisation de tous les acteurs et partenaires sur la sécurisation des centres d’examens, des centres de correction et de secrétariat de correction.

La conseillère du ministre de l’Enseignement Pré-universitaire et de l’Alphabétisation (EPU-A), Aminata Traoré se disant satisfaite de ces recommandations, a promis de remonter celles-ci à qui de droit.

Quant aux participants, ils se sont engagés à respecter les recommandations issues de l’atelier préparatoire des examens nationaux session 2017 à Kindia.

AGP

Comments

comments

SHARE