Suspendus pendant plusieurs mois, les travaux du dialogue politique inter-guinéen ont été relancés sur fond de crise le week-end dernierm  au palais du peuple  entre la mouvance présidentielle  et l’opposition.

Dans son intervention, le président du cadre de ce dialogue politique inter-guinéen  et ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Boureima Condé a indiqué au micro de nombreux journalistes que la majorité présidentielle formée autour du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG, parti au pouvoir) et les partis de l’opposition réunis autour de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG, principal parti d’opposition en Guinée) sont engagés dans les pourparlers, afin de trouver un consensus sur les conditions d’organisions des élections locales à la base.  « Nous avons des avancées très significatives par rapport au contenu des accords politiques », a-t-il signalé.

Il a également dit  qu’un opérateur électoral serait bientôt recruté pour procéder à l’audit du fichier électoral qui, par le passé, a fait l’objet de critiques de la part des acteurs politiques de l’opposition guinéenne.

 Le président du cadre du dialogue politique inter-guinéen,  a aussi précisé que les demandes d’indemnisation pour des dommages subis au cours de manifestations politiques seraient traitées dans les prochains jours.

 A noter que les leaders de l’opposition ont annoncé récemment une série de manifestations de rue  dans la capitale guinéenne,  après le mois de Ramadan, si le gouvernement d’Alpha Condé n’appliquait pas l’accord 12 octobre dernier.

Léon KOLIÉ pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments