Il couvrait pour France24 le sommet du G7 en Italie. Mais la terrible faucheuse l’attendait dans une chambre d’hôtel pour le terrasser brutalement. Jean Karim, le célébrissime journaliste reporter franco-sénégalais a rendu l’âme ce jour en Sicile, tandis qu’il était en mission médiatique.

La main du destin met ainsi fin à la vie d’un immense talent, un  »journaliste multimédia » qui était naturellement à l’aise à la Radio, à la TV ou encore dans la presse écrite. Il aura tout fait dans ce métier après de bonnes études à l’Institut de journalisme de Lille. Rédacteur, présentateur et reporter, il était un pertinent analyste des questions africaines.

Il tient de son père diplomate Kader Fall, sa force de persuasion et ses  »rondeurs diplomatiques » pour toujours créer l’harmonie autour de lui. De RFI à France24, JKF pour les amis, a été le modèle du journaliste ouvert, homme de terrain et fin analyste.

Reporter de guerre

Entré en 1984 à RFI, il sera de la grande épopée de  »RFI Afrique », qui se ramifiera sur le continent à travers un grand maillage de correspondants les uns aussi talentueux que les autres. JKF se fera rapidement remarquer par l’excellente qualité de son travail. Logiquement, avec sa passion d’Afrique, il posera ses valises de correspondant à Abidjan, Libreville et ailleurs.

Reporter de guerres (Golfe, Liberia), débatteur hors pair, chahuteur empathique, JFK avait le verbe opulent et précis pour parler de l’Afrique, ce continent qu’il portait dans sa chair. Les années 90 et 2000, des années de braise, forgeront sa réputation et confirmeront ses talents de grand reporter. Pas rancunier pour un zeste, il avait même oublié qu’il avait été renvoyé de son Sénégal natal pour un commentaire critique sur la radio nationale. Or, la cause son exil français venait bien de là !

Passionné d’Afrique, sans se proclamer  »africaniste », en  »déménageant » en 2012 à France24, JKF viendra avec cette géniale idée de  »Journal de l’Afrique », une version audiovisuelle de  »RFI AFRIQUE », ce rendez-vous sur l’actualité du continent de la  »Radio mondiale, qui va booster l’audience de cette chaine internationale.

JFK à Conakry

La dernière fois que je l’ai rencontré, c’était à Conakry, dans l’espace culturel ‘’Chez JMJ-Maguy’’, en compagnie de Mouctar Bah, correspondant de RFI, en difficulté alors avec les autorités guinéennes. Ils étaient venus dîner là et goûter de la bonne musique guinéenne. Cependant JFK était venu expressément dans la capitale guinéenne, surtout pour négocier la reprise du journaliste. Il y réussira grâce à son approche faite de courtoisie, et de vérités dites avec une charmante élégance verbale, qui éloigne toute éventuelle frustration chez l’interlocuteur.

Celui qui nous quitte à 59 ans, était un immense journaliste. Puisse son extraordinaire exemple, inspirer de nouvelles et nombreuses vocations. Adieu l’artiste !
Repose en Paix, grand journaliste !

Justin MOREL Junior pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Karim Fall

Karim Fall
Retour accueil - Editions L'Harmattan

POUVOIRS ET MÉDIAS AU SÉNÉGAL ET AILLEURS
Karim Fall 

Je suis journaliste notamment reporter, rédacteur et présentateur de journaux à Radio-Sénégal puis à RTL en France et actuellement,consultant pour divers médias audiovisuels.

Né en 1941 à Diourbel, au Sénégal, diplômé de l’IFP, Karim Fall débute sa carrière de journaliste comme reporter-présentateur à Radio-Sénégal en 1968.
Suite à son renvoi pour un éditorial critique contre le président d’alors L. SSenghor en 1974, il s’exile en France la même année en intégrant la radio RTL; Il y restera vingt-sept ans cumulant les fonctions de chef des édition, reporter, présentateur, rédacteur et chef des informations. Depuis 2002, il est consultant pour divers médias audiovisuels.
adresse email

Comments

comments