Suite à la récente déclaration du ministre de la justice et des Gardes Seaux, Me Cheick Sako, dans le dossier des massacres du 28 septembre 2009, le pool des juges en charge de l’affaire ayant décidé de procéder le jeudi, 25 mai 2017, à la confrontation entre le commandant Aboubacar Toumba Diakité et le commandant Marcel Guilavogui, l’un des accusés  dudit dossier, s’est fendu d’une mise au point.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce mardi, 23 mai 2017 à la Maison de la Presse, le collectif des avocats de  Toumba Diakité détenu à la maison centrale correctionnelle de Coronthie, par la voix de leur président Me Paul Yomba Kourouma, a décidé d’être absent lors de cette confrontation si les conditions juridiques ne sont pas mises en place.

Le président du collectif des avocats de l’ex-aide de camp de l’ancien chef de la junte militaire guinéenne Moussa Dadis Camara, Me Paul Yomba Kourouma a indiqué au micro des journalistes qu’ils ont été effectivement conviés à une rencontre le 25 mai 2017 à 10 heures, à la maison centrale. ‘’Vous voyez déjà que c’est à la maison centrale de Conakry que Toumba sera entendu. En principe, c’est dans le bureau du pool des juges que tout cela devrait avoir lieu. Quand nous avons posé la question, ils ont dit que c’est un problème de sécurité. Nous avons dit ‘’ah bon! vous savez que Toumba est en insécurité’’, a-t-il signalé.

Le conférencier a également  laissé entendre que la défense ne s’oppose à aucune confrontation, mais elle veut que cela se passe dans les règles de l’art. ‘’Nous ne nous opposons à aucune confrontation mais au moins que nos messages soient du nouveau entendus par l’Etat. A moins que Toumba soit mis dans un cadre permettant d’évoluer et d’assurer sa défense’’, a souligné Me Paul Yomba Kourouma.

‘’A ce jour quand vous partez là-bas, Toumba est toujours en train de se ventiler, la poitrine est toujours dénudée. Même s’il s’efforce de causer avec nous, il n’est pas à l’aise’’, a noté Me Paul Yomba Kourouma.

Résultats de recherche d'images pour « toumba diakite »Il a enfin dit que c’est une phase décisive que son client Toumba Diakité va désormais amorcer, les confrontations qui vont le disculper ou le condamner pour l’éternité. ‘’Donc, nous ne sommes pas sûrs d’être à la confrontation ce jour, à moins que les données changent’’, a-t-il prévenu.

Léon KOLIÉ pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments