Député depuis 2013 à l’Assemblée nationale sous le label de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo,   le leader de l’Union des Forces du Changement (UFC), Aboubacar Sylla, dans un entretien accordé à la radio privée ‘’Sabari FM’’ de ce mercredi, 24 mai 2017, a indiqué que son parti n’entend pas s’allier avec le parti principal de l’opposition, lors  des prochaines consultations électorales en République de Guinée.

Dans cet entretien avec nos confrères, le porte-parole de l’opposition républicaine , Aboubacar Sylla a également déclaré qu’il a prévu d’aller à toutes les élections à venir seul, quelque que ce soient les communales, les législatives de 2018 et la présidentielle de 2020. « Je suis agréablement surpris de l’enthousiasme que notre parti suscite au niveau des citoyens », a-t-il dit.

‘’Quand vous irez à notre assemblée générale, vous verrez que nous avons 40 personnes qui viennent adhérer au parti, sans parler des sympathisants qui augmentent tous les jours à l’intérieur du pays. Il n’y a pas de raison que nous n’allions pas, sous notre bannière, aux prochaines élections’’, a affirmé l’ex-ministre.

Aboubacar Sylla a aussi rappelé qu’un parti politique a pour vocation, d’aller aux élections, présenter des candidats et briguer le pouvoir. ‘’Il faut, à un certain moment comme disait Alpha Condé, qu’on coupe le cordon. On ne peut continuer indéfiniment à être sous le label de tel ou tel autre parti’’, a-t-il précisé.

‘’En 2010, nous ne pouvions pas participer à la présidentielle en tant que membre du gouvernement. En 2013, l’UFC a fait une liste commune avec l’UFDG. En 2015, nous avons préféré soutenir le candidat qui semblait être le plus apte à battre Alpha Condé. J’étais le porte-parole senior de Cellou Dalein Diallo’’, a conclu le leader de l’UFC. A présent, Aboubacar Sylla veut jouer son va-tout pour évaluer ses éventuelles chances personnelles.

Karifa KEITA pour JMI

JMICopyright © JustinMorel.Info

Comments

comments