Dans une négociation entamée en vain hier lundi, 22 mai 2017 avec les patronats des banques de Guinée, la Fédération Syndicale des Assurances et des Banques de Guinée (FESABAG), par la voix de son secrétaire général Abdoulaye Sow, a tenu ce mardi, 23 mai 2017 à la Bourse de travail, à Kaloum , une assemblée générale avec tous les travailleurs des institutions bancaires et assurances de la place.

L’objectif de cette rencontre était pour le bureau exécutif de la FESABAG, à travers cette assemblée générale, de décliner devant les travailleurs des banques et assurances le compte-rendu de la négociation qu’elle a entamée ce lundi avec les patronats des  secteurs banquiers de Guinée.

Dans son compte-rendu, le secrétaire général Abdoulaye Sow a indiqué que le déclenchement de la grève des banques et assurances n’était pas encore à l’ordre du jour, parce que selon lui, une nouvelle négociation devait commencer une fois encore avec les patrons des institutions bancaires, ce mardi de 12 heures à 18 h, dans le but de trouver une porte de satisfaction pour tous les travailleurs des secteurs de la banque.  ‘’ Donc, à cet effet, je vous demande de rejoindre vos lieux de travail jusqu’à l’épuisement du dialogue à 18h ce mardi 23 mai entre nous  les syndicats et les patrons de banques’’, a-t-il dit.

‘’La suspension de la grève a été demandée en attendant que nous allions négocier à partir de midi jusqu’à 18 heures. Si nous ne trouvons rien, demain on déclenchera la grève sur toute l’étendue du territoire et sans gêne”, a également déclaré Abdoulaye Sow premier responsable de la FESABAG.

Il a ensuite affirmé que lors de  cette négociation, parmi les onze points de la plate-forme revendicative de la FESABAG, aucun point n’a été satisfait. ‘’Et, nous sommes toujours au premier point et cela explique à quelle hauteur, ils ont du mépris pour nous ! ”, a regretté le le secrétaire général de la FESABAG.

‘’Je m’en vais vous dire que pendant la négociation de ce lundi,  j’ai reçu l’appel téléphonique du gouvernement de la BCRG, Louceny Nabé en mission à Maputo  et du président de la République, le Pr alpha Condé qui m’ont demandé de suspendre la grève  au profit de la négociation de ce mardi  avec les patrons des banques ‘’, a précisé Abdoulaye Sow.

A noter qu’à un moment donné, les travailleurs des banques étaient  en désaccord avec le bureau exécutif de la FESABAG,  suite à la suspension de la grève et à la reprise du travail .

JMI suit.

Léon KOLIE pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments