SHARE

Pour ses quarante d’existence, la RTG a déployé, sous la direction de Yamoussa Sidibé, les grands moyens. Dans l’arrière-cour de la Radio-Télévision Guinéenne, un podium géant avait été monté avec précaution, et des tribunes bâchées installées pour les hôtes de marque de ce dimanche 14 mai 2017 ! Deux pays invités : le Mali et le Bénin, mais plusieurs diplomates présents comme ceux de Libye, de Chine, du Japon, et plusieurs autres.

Les ministres guinéens sont aussi présents en grand nombre : Communication, Action Social, Secrétariat général de la présidence, Conseil personnel du président, Jeunesse-Emploi, Citoyenneté, Budget… Des anciens ministres de la Communication sont là : Justin Morel Junior, Aïssatou Bella Diallo, notamment.

Venus nombreux les journalistes et techniciens de la RTG (Koloma) crèvent l’écran. Les artistes sont en verve : les amazones de Guinée, les Ballets Djoliba, à l’origine du don de la TV en 1977 à la Guinée de Sékou Touré.Invitation anniversaire 40 ans

La petite histoire nous apprend que c’est pour récompenser les célèbres Ballets Djoliba, après un merveilleux séjour artistique en Libye, que le Guide de la Jamahiriya, avait demandé aux ambassadeurs culturels guinéens, « ce qu’ils aimeraient recevoir en cadeaux pour les remercier et les féliciter ». C’est alors que le directeur Cissoko, au nom de son groupe, a souhaité que « ce cadeau soit une maison de télévision », car le pays n’en avait pas encore. La mécanique politique fera le reste, le PDG s’en chargera et le 14 mai 1977, le parti au pouvoir fera coïncider ce lancement aux festivités politiques organisées pour célébrer son trentième anniversaire.

Par contre, ce 40ème anniversaire de la RTG a été saisie par le syndicat des travailleurs des deux maisons audiovisuelles, pour rappeler aux autorités leurs besoins en formations et en équipements pour affronter les défis de la modernité et du numérique face à une rude concurrence privée. Les responsables du gouvernement ont dit avoir pris bonne note, et affirmé que des dispositions sont en cours, surtout en ce qui concerne la question du statut de la RTG.

Enfin, rappelons que pour démarrer les festivités, une minute de silence a été observée, pour penser profondément aux pionniers disparus, parmi lesquels, il faut citer Emile Tompapa, Emmanuel Katty, Albert Koultoumi, Mbaye NDiagne, sans oublier le ministre Zaïnoul Abidine Sanoussy, celui qui accompagna la première célébration décennale en 1977.

Les festivités ont pris fin par un banquet géant pour les travailleurs et leurs invités. L’âge de la maturité ça se fête.

Joyeux anniversaire RTG ! En avant pour une TV plus compétitive !

Momo SOUMAH pour JMI

JMI Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE