Fils du Chef de l’Etat malien, Karim Kéita est député en commune 2 de Bamako. Au cœur de spéculations et rumeurs les plus folles, il a été invité par la consœur Nana Diaby pour parler à cœur ouvert dans l’émission PHIPHI SHOW.

Président de la commission défense et sécurité, l’honorable Karim Kéita a d’emblée indiqué que l’armée malienne se porte bien. Son poste est avant tout une tribune de contributions car l’armée n’a pas que les muscles, il y a « la matière grise ». Il réfléchit donc à la gestion idoine des questions portant sur les ministères de la défense et de la sécurité intérieure.

Nana Diaby n’a pas manqué de demander au jeune élu ce qui l’a motivé à s’engager en politique dans la foulée de son père de Chef d’Etat .Sans langue de bois, il a déclaré : «  Je suis venu aider le Mali, pas mon père ». Occasion de démentir être au cœur d’une succession pour le pouvoir en 2018 durant les présidentielles.

Au sujet du thème du jour notamment, « Responsabilité et impact de la jeunesse dans le processus de la paix », Karim Kéita a invité les jeunes à suivre les audiences de l’Assemblée Nationale qui sont publiques. Ils auront assez de repères sur la responsabilité qui leur incombe. Mieux, les rapports établis par sa commission sont aussi disponibles. Face aux dangers sécuritaires du monde, l’honorable Karim Keita estime qu’il serait indiqué d’ouvrir un centre d’études stratégiques afin d’anticiper les dangers.

Rappelant avoir multiplié les sorties hors du Mali afin d’expliquer que la crise malienne n’a pas de motifs discriminatoires entre ethnies , l’invité de « PHIPHI » a appelé à la vigilance. Les deux heures d’échanges avec le public du PHIPHI SHOW, ont permis de démystifier l’élu de 38 qui en  trois ans d’activité, s’exprime pour la première fois de la sorte sur les ondes du média d’Etat (ORTM).

Une prouesse de Nana Diaby qui est portée sur la promotion des espoirs et leaders du Mali. Au moment de clore, son invité a laissé un message qui amène plusieurs nations à la croisée des chemins à se remettre en cause : « Plus nous allons gagner la bataille de la communication , et vite nous gagnerons la guerre de la compréhension ».

Idrissa KEITA pour JMI

Correspondant particulier de JMI au Mali

© Copyright 2000 – 2017 | justinmorel.info

Comments

comments