La révolte qui s’est emparée de la ville de Boké depuis plus 72 heures semble prendre une tournure inquiétante. La manifestation des jeunes de Boké pour exiger le retour de l’électricité et de l’eau s’est carrément transformée en révolte généralisée.

Aux revendications des habitants protestant contre les délestages du courant électrique sont venues se greffer d’autres revendications, non moins importantes, notamment l’emploi des jeunes dans les sociétés minières de la région. Une situation qui laisse transparaitre un malaise général dans cette région en proie à la surexploitation minière, dont les retombées ne sont pratiquement pas perceptibles.

Les manifestations des jeunes entamées depuis ce lundi 24 avril ont été marquées par des scènes de violences et de vandalismes dans la ville de Boké, avec comme bilan des dégâts matériels importants, des blessés par balles et des arrestations,  occasionnés par la tentative des forces de sécurité de ramener le calme dans la cité de kakandé. Le siège d’électricité de Guinée, la mairie ont entre autres été la cible des manifestants.

En dépit de l’envoi du gouverneur de Conakry Mathurin Bangoura, originaire de la préfecture de Boké, pour tenter de calmer l’ardeur des jeunes manifestants qui réclament de l’emploi dans les sociétés minières, les manifestations se poursuivent encore ce mercredi dans plusieurs quartiers de la ville.

Ce mouvement de revendication qui a démarré de façon spontanée semble désormais s’organiser autour de plusieurs points de revendications soumis aux autorités par les meneurs de la manif.

Selon nos informations, il y a parmi elle entre autres : le départ  du gouverneur et du préfet et, l’emploi des jeunes de Boké dans les sociétés minières ; la fourniture du courant électrique et l’eau ; favoriser la nomination des ressortissants de la région aux fonctions administratifs,….

Alors que des informations faisant état de l’envoi de renfort circulent dans la ville, les responsables locaux, particulièrement la délégation communale appuyer par le gouverneur de Conakry, tentent tant bien que mal de ramener le calme…

Momo SOUMAH pour JMI

© Copyright 2000 – 2017 | justinmorel.info

Comments

comments