La campagne de vaccination de riposte contre la rougeole lancée le 24 Avril à Coyah est organisée par le Ministère de la Santé, à travers l’Agence nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS) et le Programme Elargi de Vaccination grâce à l’appui financier de l’Initiative Mondiale de Lutte contre la Rougeole et la Rubéole (M&RI). Elle est en outre soutenue par les partenaires présents en Guinée parmi lesquels l’OMS, l’UNICEF, le CDC, la Croix Rouge, MSF, IMC et l’IMC.

Les Missions Bilatérales et les organisations de la société civile, les leaders et relais communautaires sont également fortement impliqués aux côtés des pouvoirs centraux et locaux.
La campagne atteindra 21 districts sanitaires et s’étendra jusqu’au 2 mai 2017 pour vacciner 1 414 880 enfants âgés de 6 à 59 mois dans tout le pays.

Le Ministre de la Santé était représenté au lancement de la campagne à Coyah par le Conseiller spécial chargé de la poliomyélite, le Dr Bachir KANTE.

Renforcer l’engagement contre une maladie potentiellement mortelle et invalidante… mais évitable par la vaccination et accélérer les progrès vers son élimination. 

Apres le mot de bienvenue du Directeur Préfectoral de la Santé, le Maire et le Préfet de Coyah, le Directeur général de l’Agence nationale de Sécurité sanitaire, le Représentant de l’OMS et le Conseiller spécial Lutte contre la poliomyélite du Ministre de la Santé ont appelé à une mobilisation des communautés, des équipes de vaccination et de toutes les parties prenantes pour la réussite de la campagne à l’échelle du pays.

Tous les intervenants ont insisté sur la gravité de la rougeole, le rôle salvateur de la vaccination pour réduire la morbidité et la mortalité infantile en misant sur la gratuité du vaccin et l’engagement de tous les acteurs contre la rougeole et pour la santé, gage de développement durable.»

Le Représentant de l’OMS en Guinée, le Pr Georges Alfred KI-ZERBO, Chef de file des partenaires techniques et financiers a souligné que « grâce à la vaccination anti- rougeoleuse, les décès par rougeole dans le monde ont chuté de 79% entre 2000 et 2015, évitant ainsi, 20,3 millions de décès, et faisant de ce vaccin l’un des meilleurs investissements dans la santé publique.»

Le Pr Georges Alfred Ki-Zerbo a enfin, rappelé que le lancement de cette campagne de riposte coïncide avec le début dans la région de la Semaine africaine de la vaccination et remercié les autorités de la Guinée pour leur leadership pour le relèvement, la résilience et le développement des systèmes pour la santé.

Source: OMS 

Comments

comments