La délégation guinéenne conduite par la Ministre de l’Economie et des Finances, Malado Kaba, du Budget, Mohamed Lamine Doumbouya, et  du Plan et de la coopération Internationale, Mama Kanny Diallo, a conclu une mission avec pleins de perspectives aux Etats-Unis.

La signature d’un accord  de prêt de 20 millions de dollars américains par le fonds de l’OPEP pour le développement international, intervenue en marge des réunions de l’Assemblée de printemps du Fonds Monétaire International et de la Banque Mondiale, témoigne de cette embellie.

Au sortir de la traditionnelle réunion avec les Ministres des Finances des pays francophones qui se tient en marge de ces rencontres économiques, la ministre guinéenne de l’économie a déclaré que « la participation guinéenne   est venue à point nommé puisque cette année, la réunion converge avec ce que le Gouvernement prépare dans le cadre de la réglementation qu’il souhaite mettre en place dans le cadre du Partenariat Public-Privé. Le PNDES consacre le PPP comme un partenaire privilégié pour la mise en œuvre de ce plan » a réagi Malado Kaba.

L’accord de prêt de 20 millions de dollars américains par le fonds de l’OPEP pour le développement international. Une somme destinée au financement du programme intégré de développent rural. Les secteurs de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage sont directement concernés. Le gouvernement peut développer le secteur de l’agriculture, moteur du développement de la Guinée en créant des unités de production agro-pastorale, ce qui améliorait le rendement.

Accroitre la productivité de ces secteurs reste une priorité du gouvernement et ces fonds que L’OPEP vient de concéder à la Guinée serviront à aménager les pistes rurales et faciliter l’accès aux zones de production. Toute chose qui devrait assurer la sécurité alimentaire.

La délégation espère recevoir très prochainement une mission du FMI dans le but de commencer des analyses nécessaires qui doivent permettre d’élaborer un programme. Malado Kaba souhaite que ce programme soit spécifique aux besoins de la Guinée notamment dans le secteur énergétique et routier pour promouvoir cette croissance forte, inclusive et durable.

La Guinée est en programme avec elle-même, c’est pourquoi, elle continue de faire des efforts dans la mise en œuvre des réformes structurelles, car dit-elle, Il est essentiel que la Guinée devienne une terre d’accueil et d’attraction pour des investissements et surtout pour des investisseurs sérieux à réputation internationale.

Mamadou Aliou Diallo pour JMI

© Copyright 2000 – 2017 | justinmorel.info

Comments

comments