A l’occasion de la plénière de l’Assemblée nationale guinéenne qui s’est tenue ce lundi 24 avril, les parlementaires des différents bords politiques ont interrogé la ministre de l’environnement, des eaux et forets, Aissatou Baldé sur la politique nationale de protection des forêts.

A l’issue d’une longue séance de débats parfois houleux et de questions des députés auxquelles la ministre a été soumise, les présidents des différents groupes parlementaires ont invité leurs homologues à voter l’adoption du nouveau code forestier amendé.Résultat de recherche d'images pour "forets guineennes"

Les députés de l’opposition ont néanmoins pointé du doig « les agissements de la société Forêt Forte » basée en Guinée forestière, l’accusant de « détruire les forêts du Mont nimba et ceux de Ziama en toute impunité », selon eux, en connivence avec les agents forestiers et certains cadres de l’administration du ministère des eaux et forêts.

Interpelée par la presse sur cette question, la ministre n’a pas daigné répondre à ces accusations.

Mamadou Aliou DIALLO pour JMI

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments