L’annonce a été faite à la suite d’un avis de grève déposé par le personnel pénitentiaire à sa hiérarchie, mais qui est resté lettre morte.

Les gardes pénitentiaires ont donc décidé de passer à la vitesse supérieure en avertissant cette fois qu’une grève débutera prochain, précisément le 7 mai, pour exiger des autorités l’amélioration de leurs conditions de travail.

Se plaignant de leur situation qu’ils jugent eux-mêmes, misérable, le personnel pénitentiaire estime n’avoir pas le choix que d’aller en grève , après l’avis de grève qui été lancé et qui est resté sans suite. Le contenu de la plateforme revendicative des grévistes tourne autour de l’amélioration de leur traitement. Notamment « la vulgarisation sans délai du statut particulier du personnel pénitentiaire et du régime juridique des établissements pénitentiaires, la mise en application de l’article 71 du statut particulier du personnel pénitentiaire, la mise à la disposition des établissements pénitentiaires de moyens logistiques et de la mise en place d’un réseau de régisseurs pour le partage des bonnes pratiques  la formation et l’équipement, la dotation en denrées, l’élévation en grade».

Résultat de recherche d'images pour "greve"Les grévistes n’entendent pas céder à la menace de paralyser le système pénitentiaire guinéen tant que leurs revendications ne sont pas satisfaites. Le ministère de la justice se dit à pied d’œuvre pour désamorcer la crise.

Salimatou BARRY pour JMI

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments