SHARE

Invité de l’émission le ‘’Quotidien’’ de la radio privée ‘’Djgui FM’’ de ce jeudi, 20 avril 2017, l’ex ministre de la réconciliation nationale, Bah Oury  s’est prononcé au micro de nos confrères par rapport à un éventuel troisième mandat du Pr Alpha Condé. Il a indiqué que : « c’est le peuple qui est à l’avant-garde du respect institutionnel et n’acceptera pas le tripatouillage de la constitution ».

L’ex-numéro deux du principal parti de l’opposition, Bah Oury a également déclaré que la constitution est claire sur cette question et le président de la République n’a pas dit qu’il opte pour un troisième mandat. « Il faut qu’on arrête dans notre pays de se créer des faux problèmes. La population a oublié les vrais problèmes au profit de problèmes périphériques, on en a assez !’’, a-t-il regretté.

Il a ensuite dit que l’Afrique est en train de bouger. Comme pour dire que les peuples ne se laissent plus faire. ‘’Nous constatons aujourd’hui dans pays membres de la CEDEAO, que le processus du respect institutionnel rentre en vigueur. Nous avons vu le cas du Burkina Faso, de la Gambie. Il y a aussi des dirigeants qui ont su que le temps est révolus, où on peut se permettre de jouer avec les institutions’’ ; a signalé Bah Oury.

‘’Les temps ont changé et les citoyens ont acquis une maturité. Permettons à la Guinée d’aller dans le sens des débats essentiels, et oublions les petites querelles politiciennes qui ne nous font pas avancer’’, a conclu Bah Oury.

Léon KOLIE pour JMI

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Comments

comments

SHARE