Au moment où le gouvernement malien a trouvé une solution à la crise sans précédent du monde de la santé, une diffamation d’envergure pointe… Aliou Boubacar Diallo, PDG de la mine Wassoul’Or a été indexé par un article accusateur. Une situation carrément fausse et insultante à laquelle, le concerné a réagi à travers une tribune, ce mardi 18 avril 2017 pour tirer les choses au clair.

Saluant le compromis entre le Gouvernement malien et les Syndicats de la santé, l’homme d’affaires a présenté ses « plus sincères condoléances aux familles de ces innocentes victimes ». Fustigeant des médias agissant pour le compte d’obscurs intérêts, il a vivement condamné un article paru sur un site méconnu de tous, faisant mention d’une implication dans le financement du mouvement syndical sans précédent. « Un mensonge éhonté qui n’a aucun fondement » déclare Mr Diallo qui apporte « un démenti formel et catégorique ».

S’il est dit que ce serait un prétendu proche au PDG qui est à l’origine de l’information selon le site, Aliou Boubacar Diallo répond : « Ce n’est ni responsable ni propre à apaiser un climat social déjà extrêmement tendu. ». Les investigations sur le média dans le collimateur ont conclu qu’il n’a été créé qu’en…. mars 2017. Aucun nom ou adresse ne permet d’identifier le site clando. Ce qui conduit l’opérateur minier à se réserver « le droit de porter plainte contre le site en question ainsi que contre les auteurs de cet article insensé pour diffamation »

Indirectement, il interpelle à ce sujet la Haute Autorité de la Communication du Mali, en affirmant qu’Internet ne doit pas être « une zone de non-droit » dans laquelle tout serait permis, surtout sur un sujet aussi sensible que la santé. Prenant à témoin ses collaborateurs et ceux qui le connaissent, Aliou Boubacar Duallo est de ceux qui restent convaincus que seuls les moyens pacifiques, le dialogue et la solidarité sont les voies indiquées pour résoudre une fronde sociale.

Ce qui a amené à mettre en avant son implication sur les questions sociales à travers la création de sa Fondation Maliba en 2009, qui intervient au Mali dans tous les secteurs, pour améliorer les conditions de vie de ces concitoyens. D’où la récente réhabilitation des salles de classe d’une école dans la nouvelle région de Ménaka pour permettre aux jeunes élèves de cette localité très enclavée de reprendre les cours. ABD a profité pour lancer un appel aux autorités pour la reprennent du dialogue avec les acteurs de l’éducation afin d’éviter une année blanche.

Après recoupements, il s’est avéré que l’élan sur lequel est M. Diallo évolue ces derniers temps, dérange plusieurs acteurs du pouvoir. Après un ralentissement délicat de ses affaires, la mine  Wassoul’Or est en mode relance depuis le premier trimestre 2017. C’est justement au moment où la phase d’exportation de l’or qu’elle exploite est en cours que la cabale commence. Il est évident qu’Aliou Boubacar Diallo fait peur.

Mais à qui ? Les semaines à venir situeront sur les motivations de ce camouflet médiatique.

Idrissa KEITA pour JMI

JMJ Copyright © JustinMorel.Info

Correspondant particulier de JMI au Mali

Comments

comments