Le porte-parole de l’opposition républicaine, Aboubacar Sylla dans un entretien récemment accordé à nos confrères du journal hebdomadaire L’Indépendant, a indiqué que l’opposition guinéenne lors d’une réunion d’urgence tenue au siège de l’UFDG sis à la Minière, a exigé que la tenue des élections locales à la base se fasse avant le mois de juin, faute de quoi, « elle va rompre tout dialogue avec le gouvernement et usera de tous ses droits » pour se faire entendre.

Le député de l’opposition au parlement guinéen, Aboubacar Sylla a aussi dit que le gouvernement n’a fourni aucun effort pour le respect des accords politiques signés le 12 octobre 2016, suite à un dialogue inter-guinéen tenu à Conakry.  Eu égard à « la mauvaise foi du gouvernement  et à l’indifférence des autorités de Guinée, nous exigeons l’organisation des élections communales avant la période des grandes pluies, c’est-à-dire le mois de juin de cette année », a dit M. Sylla.

Si des élections ne sont pas organisées d’ici cette date, toute l’opposition politique en Guinée va se retirer des cadres de dialogue et de concertation visant à instaurer un climat de paix et de quiétude sociale dans le pays, a tenu à souligner Aboubacar Sylla.

Ainsi, les partis politiques feront recours aux moyens légaux reconnus pour faire plier le gouvernement !

Momo SOUMAH pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments