Sur les ondes de TV5 , le locataire de Sékhoutoureya s’est livré sur diverses questions d’actualité. La relance Post-Ebola reste l’une des principales priorités de l’heure.

Venu à Paris dans le cadre d’une visite d’Etat à son homologue François Hollande , le Pr Condé était sur le plateau des confrères du média français le plus suivi sur le continent.

Au sujet du dossier de Tomba Diakité , il a mis en avant l’indépendance des pouvoirs. « Cette affaire est celle de la justice. Mon rôle est de mettre les moyens matériels à disposition, en tant qu’Exécutif je ne dois pas m’ingérer », rappelle l’emblématique opposant. Pour lui, ce sont les ONG qui mettent la pression sinon la justice suit son cours. Une façon de dire que l’affaire des massacres du Stade de Conakry se poursuivra en toute sérénité.

Deux ans après la disparition du virus Ebola, Alpha Condé indique que la Guinée travaille à la mise en place d’un système sanitaire renforcé. La gestion de cette question est d’ordre panafricain car à ses yeux, les pays du continent doivent se mettre ensemble. Déclarant avoir augmenté le budget de la santé, le Président en exercice de l’UA insiste sur une chose : « la capacité à  fabriquer des médicaments sur le continent. Ce qui permettra d’avoir des hôpitaux performants ».

Pour ce faire, miser sur la recherche scientifique pour avoir des vaccins et faire face sans attendre l’aide extérieure reste prépondérant. C’est ainsi que les pays exposés aux menaces épidémiques ne seront pas être surpris par d’autres maladies.

Les questions nationales portant sur le dialogue politique ou les communales maintes fois reportées n’ont pas été évoquées. Rappelons que cette visite du Pr Alpha Condé est la seconde du genre de la Guinée après celle de 1982 du père de l’indépendance, Ahmed Sékou Touré le révolutionnaire.

Idrissa KEITA pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments