Le gouvernement éthiopien recevra de la Banque mondiale un financement de 445 millions de dollars US pour améliorer les systèmes et infrastructures de distribution de l’eau potable dans 22 villes secondaires du pays.

« Améliorer l’accès à l’eau potable et à des infrastructures d’hygiène et d’assainissement est capital pour rehausser le niveau de vie et le bien-être ainsi que la productivité des citoyens », a expliqué Wambui Gichuri (photo), chargée du programme Water Global de la Banque mondiale.

Le seul réseau d’égouts en Éthiopie est, en effet, installé dans la capitale, Addis Abeba, et profite à seulement 10% des citoyens. Les experts de la Banque mondiale estiment à plus de 3 millions, le nombre d’Éthiopiens qui auront accès à l’eau potable et à des infrastructures d’assainissement grâce à ce financement. De leur côté, les autorités d’Addis Abeba inscrivent ce financement dans la droite ligne de l’exécution du développement urbain inscrit à leur deuxième agenda de Croissance et de Transformation de l’Éthiopie.

L’Éthiopie connait une urbanisation galopante depuis1967, obligeant les dirigeants successifs à accélérer le rythme de construction des infrastructures adéquates. La Banque mondiale et le gouvernement d’Addis Abeba ont travaillé ensemble sur une approche commune de l’assainissement urbain pour aboutir à ce financement.

Claude Biao

Comments

comments