Le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, invité de la célèbre émission les ‘’Grandes Gueules’’ de la radio privée ‘’Espace Fm’’ de ce lundi, 10 avril 2017, a carrément dit  que le retard dans l’organisation des élections communales s’explique le fait que « le président Alpha Condé n’a aucunement la volonté politique d’en organiser ». 

Le leader de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), Cellou Dalein Diallo a également laissé entendre qu’on  ne peut attendre jusqu’en 2018 pour aller aux élections. « On doit se poser la question de savoir pourquoi la Guinée n’arrive pas à organiser ces élections. C’est tout simplement parce qu’il n’y a pas de volonté politique !», a-t-il ajouté lors de son intervention dans l’émission les ‘’Grandes Gueules’’.

Cellou Dalein Diallo, comme requinqué, martèle : « Depuis 2011, on se bat, on a signé des accords dans lesquels des échéances précises ont été fixées pour l’organisation des élections locales. Voulez-vous qu’on attende encore jusqu’en 2018 ?  Et aussi, que la presse se mobilise pour le respect des lois de la République. Ce n’est pas simplement une question d’organisation des élections »

L’ex-premier ministre, Cellou Dalein DIALLO a aussi dit que les accords politiques sont signés pour désamorcer les différentes crises que le pays a connues. ‘’Si on veut préserver la paix, la détente,  la décrispation, il faut respecter les accords politiques et, que l’opposition ne souhaite pas faire usage de son droit d’occuper les places publiques et les rues pour exiger le respect des accords politiques’’, affirme-t-il au micro de nos confrères.

Selon lui, l’opposition veut que les élections locales soient organisées pour que la Guinée ait des élus locaux. ‘’On est fatigué de donner l’impression d’être roulés dans la farine’’, a conclu le leader de l’UFDG.

Momo SOUMAH pour JMI

JustinMorel.Info Copyright © JMI

Comments

comments